reptilis

forum pour les passionnés de reptiles
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
reptilis
soyez les
Derniers sujets
» ma présentation
Ven 6 Jan - 0:02 par biloute-python

» ponte de pantherophis guttatus
Lun 21 Nov - 10:52 par missgecko

» Règles du forum à bien lire et à respecter
Mer 16 Nov - 9:54 par missgecko

» it's me julia!
Dim 9 Oct - 19:33 par biloute-python

» partage d'experience perso : la régurgitation à répétition
Jeu 25 Aoû - 7:13 par bernard

» Hygiène et désinffection
Jeu 25 Aoû - 7:04 par bernard

» mes installations
Jeu 25 Aoû - 6:40 par bernard

» Chamaeleonidae
Jeu 25 Aoû - 6:30 par bernard

» les geckos
Jeu 25 Aoû - 6:19 par bernard

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
photos

Partagez | 
 

 Le rat

Aller en bas 
AuteurMessage
reptiles
Modo
Modo


Masculin Cancer Rat
Messages : 270
Age : 34
Localisation : Paris

MessageSujet: Le rat   Mar 22 Juin - 1:58

CLASSIFICATION
ordre : rongeurs
sous-ordre : myomorphes
famille : muridés

2 espèces sont détaillées ici :

espèce : Rattus rattus
nom commun : rat noir
(sous-espèces : Rattus rattus rattus, Rattus rattus alexandrinus, Rattus rattus brevicaudatus, Rattus rattus diardii, Rattus rattus frugivorous).

espèce : Rattus norvegicus
nom commun : surmulot


HISTOIRE NATURELLE
Origine : on ne sait pratiquement rien de l'origine de l'ordre des rongeurs, ses fossiles les plus anciens - qui datent de l'Eocène (52 M.a) - montrant déjà tous les traits qui le caractérisent.

En ce qui concerne l'entrée du rat en Europe deux théories s'affrontent :
selon Sambon (1924), le rat noir aurait peuplé l'Europe très tôt, car on trouverait des représentations de ce rongeur dans des peintures étrusques, grecques et romaines.

La 2e théorie (la plus répandue) affirme que le rattus rattus, natif de l'Asie du sud-est, n'est entré en Europe qu'au temps des croisades (XIe-XIIIe s.) ; en France il est supplanté par le rattus norvegicus (surmulot) à partir du XVIIIe siècle lorsque celui-ci arrive vers 1730 par des navires anglais en escale.

Les deux communautés semblent dominer alternativement dans un milieu donné ; en Suisse par exemple, le rat noir est réapparu après avoir été expulsé par le surmulot et l'avoir à son tour repoussé.

La peur du rat vient en grande partie de son rôle dans les épidémies de peste qui ont ravagées les populations humaines au cours des siècles, et qui s'est bien ancré dans la mémoire collective ; le rat noir, très sensible à l'infection, a effectivement été la source principale des épidémies humaines (l'hôte intermédiaire étant la puce).

Mode de vie : plutôt nocturne, mais il a quelques phases d'activité réparties dans la journée.
Dérivant de formes arboricoles, le rat noir grimpe très bien et peut nicher dans les arbres ; il vit dans les lieux secs (d'où sa présence dans les toits de maison) alors que le surmulot préfère les lieux humides (égouts).
Remarque : le rat blanc de laboratoire est une mutation albinos du rattus norvegicus.


BIOLOGIE
poids adulte : ~200-300g (Rattus norvegicus : ~300-400g)
longueur du corps : 16-21 cm (Rattus norvegicus : 18-25cm)
longueur de la queue : 18-26 cm (Rattus norvegicus : 16-21cm)

T° corporelle : 37,5-38,5°C
rythme cardiaque : 270-350 batts/min.
rythme respiratoire : 66-114 resp/min.
volume urinaire : 5,5 ml/24h/100g

longévité : 3-4 ans (Rattus norvegicus : 2-3 ans)
maturité sexuelle : 6-7 semaines
gestation : 21-23 jours
portée : 5-10 petits, 3-6 fois par an (Rattus norvegicus : 7-12 petits)
sevrage : 21 jours
nombre d'heures de sommeil /24h : 13

organes des sens :
odorat : + + +
ouïe : + + +
toucher : + + + (les informations sont transmises au cerveau par les vibrisses)
vue nocturne : +
vue diurne : -
la queue du rat est un organe d'orientation, d'équilibration et de thermorégulation


COMPORTEMENT
Vie en société
Le rat vit en société composée d'individus tous issus de la même famille, ayant la même odeur collective ; une sorte de "super-groupe" sans véritable hiérarchie dans lequel n'est admis aucun intrus.
Les rats s'identifient entre eux par des moyens olfactifs, chaque super-groupe ayant sa propre odeur (un rat isolé de son clan pendant quelques jours puis réintroduit sera attaqué s'il a perdu l'odeur collective).

Les générations successives restent ensemble, et défendent en groupe leur territoire contre les autres groupes de leur espèce.
Les congénères et les passages sont marqués avec de l'urine, et les rongeurs suivent ces chemins comme un train sur des rails.
Il a été constaté que le rat noir est beaucoup plus territorial que son parent, car il défend son territoire tout entier alors que le surmulot ne protège que les abords des chemins de passage.


Le toilettage, qui représente une part importante de l'activité du rat, a plusieurs fonctions : la toilette permet à l'animal de réguler sa température interne (thermorégulation) en déposant de la salive sur les parties sans poils de son corps (oreilles, pieds, museau).

Elle lui permet également d'étendre sur son pelage une phéromone produite par des glandes situées dans les narines qui agit comme une substance d'excitation sexuelle sociale, augmentant l'attention des congénères.

On a aussi constaté que la toilette peut avoir un effet calmant lors d'un stress (lorsque des motivations entrent en conflit, une activité de substitution apparaît).
Enfin on peut observer des cas de toilettages mutuels : ils servent à apaiser l'agressivité (exemple au cours d'un jeu si l'un des rats est mordu et couine il est aussitôt toiletté par l'autre).


L'apprentissage de la nourriture
Le rat est un généraliste en nourriture, ce qui lui a permis de peu souffrir des sécheresses, insuffisances saisonnières ou autres épidémies ; il peut toujours trouver autre chose à manger, mais il lui faut apprendre à différencier ce qui est comestible de ce qui ne l'est pas. Il faut savoir que le rat est incapable de vomir.

Le rat, en particulier le rat sauvage, est extrêmement prudent devant toute nouvelle nourriture, attendant parfois plusieurs jours avant de la goûter, et n'en consommant qu'une petite quantité pour en évaluer les effets : des expériences montrent que le rat a la capacité d'apprendre à associer les goûts à leurs conséquences viscérales, même lorsqu'elles se manifestent plusieurs heures après l'ingestion.

Un rat consommant une nourriture familière en même temps qu'une nouvelle et devenant malade évitera par la suite la nouvelle nourriture, mais pas l'ancienne ; il apprend grâce à l'expérience passée et en déduit une classification ; on considère que les rats classent les nourritures en 4 catégories :
-les nouvelles
-les familières dangereuses
-les familières sans danger
-les familières positives

Il a été montré qu'un rat pouvait avoir un appétit spécifique afin de combler une déficience, particulièrement avec la thiamine (vit. B1) : des rats déficients en thiamine sont capables de sélectionner des nourritures qui en sont riches ; si le rat ne trouve que des nourritures déficientes en vit. B1, il les rejette, les considérant comme un poison lent, car à chaque fois qu'il les consomme il se sent moins bien.

Il est aussi capable de sélectionner les nourritures afin de consommer celles qui augmentent le moins sa déficience, préférant par exemple les aliments faibles en hydrates de carbone (qui augmentent le métabolisme de la thiamine).



CONDITIONS DE CAPTIVITE
- Taille minimum de la cage : 60 cm L x 40 cm l x 25 cm h
Mais le rat étant un animal qui aime l'exploration, la cage la plus grande possible sera évidemment la meilleure (ex : cage à plusieurs niveaux)

--> voir exemples dans la page photos

- Litière : copeaux dépoussiérés (très important pour éviter les problèmes respiratoires), sopalin

- Température de la pièce : 18-25°C

- Hygrométrie : 40-60%


ALIMENTATION
Les rats sont omnivores, mais le rat noir est nettement moins carnivore que le surmulot.
L'alimentation des jeunes adultes doit comporter : 20% de protéines, 4% de fibres et 4% de matières grasses
Au-delà d'un an : 14 % de protéines, 6% de fibres, 2% de matières grasses ; les cendres brutes ne doivent pas excéder 6%

En captivité on fournit à l'animal :
- des granulés spécialement conçus pour les rats (type nourriture de laboratoire) ou un mélange de graines pour rats et souris (ou hamster/souris)
- que l'on complète avec de la nourriture humaine : environ une cuillère à soupe par jour contenant :
légumes cuits (riz, pâtes, haricots verts, carottes...) + yaourt + miettes de gateaux + petit morceau de poisson...
Eviter les nourriture grasses, ou trop salées.



APPRIVOISEMENT
Le rat est très facile à apprivoiser, il suffit de le prendre sur soi régulièrement et de lui donner un peu de nourriture à la main tous les jours (en disant son nom).

Attention à ne jamais donner de nourriture à travers le grillage de la cage : le rat finit par se dire que tout ce qui approche est "mangeable" et mord tout, doigts humains compris...!

Ma méthode : une à deux fois par jour je prends le rat sur moi lorsque je reste assez inactive (travail de bureau, T.V.), toujours introduit dans mon pull (et non à l'extérieur) afin qu'il se sente en sécurité et qu'il puisse explorer sans souci ce nouvel espace, s'habituant à mon odeur et protégé de la lumière et des courants d'air.
Je le laisse ainsi se déplacer, sans faire aucun mouvement brusque, lui offrant de temps à autre une petite friandise en l'appelant par son nom.
Apres une période d'exploration il finit par trouver un endroit confortable pour se reposer : à ce moment soit je ne bouge plus et le laisse dormir soit je le remet dans sa cage.
Assez rapidement on peut observer que le rat vient de lui-même sur soi lorsque l'on tend la main.

Attention aux excès : trop de manipulations nuisent à la santé de l'animal, en particulier chez les jeunes rats qui ont besoin de périodes de repos assez longues et bien réparties dans la journée.

Le rat, de par son intelligence et sa sociabilité, est le rongeur avec lequel on peut réellement avoir une très forte relation affective... une sorte de "mini chien" très câlin et extrèmement fidèle à son "maître".


MALADIES
Les rats peuvent développer bon nombre de maladies, problèmes respiratoires, tumeurs, problèmes rénaux, maladies parasitaires (gale, mycoses...).
Beaucoup de femelles ont tendance à developper des tumeurs mammaires vers l'âge de 2 ans.

Toujours observer une quarantaine pour les nouveaux arrivants (permet de diminuer les risques de transmission de maladies respiratoires ou parasitaires).
Etre vigilant quant à l'hygiène, faire attention aux courants d'air (pas de cage au ras du sol), ne pas "engraisser" son animal (nourritures grasses), offrir une alimentation équilibrée permettent de maintenir son rat en bonne santé.

Quelques symptômes de maladies infectieuses :
-écoulements nasaux, oculaires
-abcès de la peau
-respiration difficile, râles
-anorexie
-pelage dur, clairsemé, perte de poils
-fèces molles, diarrhées

Le rat noir (Rattus rattus rattus) semble être plus résistant que son cousin Rattus norvegicus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Le rat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
reptilis :: Leurs Univers :: La nourriture-
Sauter vers: